Acrymx Engagements

Toutes les créations sont réalisées à partir de mes photographies ou scans issus de bouteilles d'eau en plastique.

Engagements :

« L’eau »

L'eau est présente sur la Terre depuis son origine. Liquide, solide ou gazeuse, elle est indispensable à la survie de l'humanité et des écosystèmes terrestres ou aquatiques.
Ses multiples facettes en ont fait un symbole majeur au sein des religions et des civilisations. Source de vie, moyen de purification ou de développement, elle est également symbole de fécondité, de fertilité, de pureté, de sagesse, de grâce et de vertu.
Cette ressource a par conséquent toujours été initiatrice de conflits. Elle est devenue si précieuse que l’on parle aujourd'hui d' «or bleu », une richesse inégalement répartie et exploitée.
Sa rareté d'un côté et sa surconsommation de l'autre soulèvent de nombreux problèmes quant à la qualité de l'eau potable, la dégradation d'écosystèmes aquatiques, ou encore les inondations ou les sécheresses. Et dont les conséquences engendrent systématiquement d’importantes pertes humaines et dégâts.
Par le biais de ma démarche artistique, je veux mettre en évidence ce souffle de vie, cet objet de culte depuis les origines de l'homme, qui est devenu, dans nos sociétés d'abondance, un produit de l'économie et un élément majeur de l'environnement au cœur des "Objectifs du Millénaire pour le Développement".

« Economie positive »

Notre modèle économique qui règne depuis des années semble avoir atteint ses limites.
Les crises qui en découlent et qui s’autoalimentent ne cessent de croitre. En passant par la finance, elles viennent impacter l’économie, la société et l’environnement.
Les actions menées en réponse à notre dérive ne sont que des attitudes individualistes à court terme et qui ne font qu’aggraver les choses. 
Il est devenu primordial de reprendre son « temps » en main et de renouer avec une vision à long terme où chacun peut retrouver une place, « sa place », au sein de la société.
La série « Escape » est un travail sur l’enfermement, l’échappatoire relative à notre condition actuelle, qui tente de laisser libre cours à l’imaginaire afin de renouer avec un monde nouveau et coloré, celui que l’on veut laisser aux futures générations. Il nous faut devenir acteur pour rendre possible ce virage à 180 degrés et participer à son échelle à la création de cette société de demain.
Ce changement de modèle que l’on nomme « économie positive » a déjà débuté et ne cesse de progresser. Ses acteurs, bien qu’éparpillés, sont de plus en plus nombreux et revêtent différentes formes. Leurs nouvelles initiatives commencent également à créer de la valeur et nous nous devons de nous en inspirer. Cependant, comme tout projet, et il est de taille, nécessite de rassembler sous un langage commun les différents acteurs, leurs compétences et de les organiser dans un environnement créatif. 
Ce projet doit être participatif, constructif et communicatif avec une utilisation intelligente des ressources et des nouveaux médias que nous possédons en impliquant le plus grand nombre sans limites d’âge.

Top